Santé

SANTE

URGENCES / AMBULANCES (ACIL / AMBULANS), Docteur : numéro d’urgence: 112
Service gratuit public (équivalent des SAMU) qui envoie une ambulance avec personnel à bord (secouristes ou médecin selon la gravité) et qui peut vous emmener à l’hôpital de vote choix.
Vous pouvez aussi contacter directement une société d’ambulances privée. Il y a du personnel médical et du matériel de réanimation à bord mais le service est payant  La plupart des hôpitaux privés ont un service d’ambulances. Voici quelques numéros :
Marmaras Ambulans Tel. (0212) 474 10 00 / 474 82 82
International Hospital Ambulans Tel. 468 44 44
Groupe Acibadem ambulans Tel. 444 97 24
Medline Ambulance Service Tel.444 12 12
Globalement, Istanbul dispose de très bons hôpitaux avec d’excellents plateaux techniques. Les conditions d’hygiènes sont tout à fait correctes. Le personnel soignant parle principalement turc. La plupart des médecins et chirurgiens exerçant dans le privé ont fait leurs spécialisation à l’étranger et parlent souvent un peu, voire très bien anglais. Le français est plus rare.
Les hospitalisations sont de courte durée (par exemple, pour un accouchement normal, 3 jours).
Il faut noter que les honoraires médicaux dans le secteur privé sont (très) élevés. Une bonne mutuelle s’avère donc utile. (Dans les hôpitaux Acibadem ou à l’hôpital américain les médecins parlent anglais. Mais les prix sont élevés.)
Allez dans votre kaymakamlık de quartier vous enregistrer et ensuite vous pourrez accéder aux médecins sans rendez-vous: entre 9h30 -12h30 et 14h-17h, très pratique pour des angines, grippes…vous donnez juste votre numéro d’ikamet. Ensuite le médecin notera un numéro et il vous suffit d’aller à la pharmacie….La Turquie est très moderne pour la santé.
En 2018, une consultation chez un médecin (généraliste ou spécialiste) coûte entre 160 et 350 TL (Acibadem 450-700 TL en 2020). Les consultations sont moins chères dans les merkezi de quartier.
Les médecins ne se déplacent jamais à domicile.
La plupart du temps, vous pouvez demander au médecin (gynécologue, chirurgien) de vous suivre dans l’hôpital de votre choix.

Médicaments : 

On trouve les équivalents de la plupart des médicaments français mais leurs noms peuvent varier.
Prévoyez votre pharmacie habituelle pour ne pas être en difficulté à votre arrivée. Les pharmaciens vous délivreront à peu près tout ce que vous voulez sans ordonnance mais vous rencontrerez quelques difficultés car :
  1. les modes d’emploi et la posologie sont la plupart du temps uniquement en turc
  2. les dosages peuvent être différents
  3. Le nom commercial peut ne pas être similaire
  4. Ils n’existent pas toujours sous la même forme qu’en France

Astuce : En cas de traitement, renseignez vous sur le nom de la molécule de votre médicament auprès de votre pharmacien ou médecin. 

Vous pouvez également retrouver la Dénomination Commune Internationale de votre médicament sur le site de l’OMS. Celle-ci est attribuée par l’OMS et non le fabricant. Elle doit être prononçable dans toutes les langues, et c’est elle qui permet d’identifier une substance dans tous les pays.
Exemple : La Dénomination commune internationale (DCI) du Doliprane®, de l’Efferalgan®, du Dolitabs®, etc. est le paracétamol.
 

Parapharmacie : 

Vous retrouverez dans la plupart des pharmacies les marques de parapharmacie comme: Avène, Bioderma, La Roche Posay, Lierac, Mustela…
Voici  quelques exemples sur ces sites de pharmacie (eczane en turc) en ligne :
 
Vaccins/ Conseils sanitaires : 
Aucune vaccination n’est exigée d’un point de vue administratif. Il est simplement recommandé d’être à jour pour la DT Polio.
Plus d’infos : ministère des affaires étrangères

L’eau du robinet est fortement déconseillée pour boire.

Elle convient pour se brosser les dents, laver les légumes et cuire les aliments. L’eau de boisson est usuellement livrée en bonbonne de 19 litres, la marque la plus courante est ERIKLI.

A noter : Il n’y a pas de paludisme dans les principales zones touristiques. Celui-ci est présent uniquement dans le Sud-Est de mai à octobre et dans sa forme bénigne à Plasmodium vivax. Les risques de piqûres de tiques pouvant transmettre la maladie de Lyme , et de piqûres d’insecte pouvant transmettre la leishmaniose, existent dans le Sud-Est (notamment en Anatolie).
Munissez-vous de répulsifs si vous avez prévu des séjours en zone rurale.
 
 
X