Quartier de Tarabya

quartier tarabya istanbul

Nous le conseillerions … particulièrement aux familles dont les enfants sont scolarisés au Lycée Français Pierre Loti de Tarabya ou à la British School de Zekeriyaköy. C’est un quartier très recherché par les étrangers car très proche des consulats (USA, Suisse, Autriche).

Nous le déconseillerions … Aux citadins qui aiment les centres-villes. Le quartier de Tarabya est considéré par certains expatriés français comme le “bout du monde”. C’est toutefois un endroit où il fait bon vivre : l’air est beaucoup moins pollué qu’au centre ville ; on peut marcher, courir sur le bord du Bosphore ; manger, sortir entre amis et profiter du magnifique Parc de Tarabya !

 
 

Points forts :

  • Proximité du Lycée français Pierre Loti, commerces et petites superettes: Bim, Kim, Sariyer Market, Macro.
  • Marché ouvert le jeudi matin à Tarabya, le vendredi matin à Buyukdere.
  • Petits commerces: pharmacies (on parle anglais ou français à celle de Haciosman), cordonnier, tailleur, teinturier, marchands de fruits et légumes, coiffeur, boulangeries, droguerie, encadreur…
  • Très grand “shopping center”, Istinye Park, avec cinéma, food court, coiffeur, club sportif.
  • Banques, restaurant (surtout de poisson), BigChef, vétérinaire, dispensaire.
  • Clinique Acibadem de Maslak, très moderne avec toutes les spécialités de médecins, tous très compétents et parlant anglais.
  • A Zekeriyaköy se trouve aussi une antenne de l’Hôpital Américain.

Points faibles :

  • Éloignement du centre-ville et du Consulat
  • Problèmes de circulation pour rejoindre le centre-ville, surtout le soir et les week-ends

Organisation des transports :

  • Terminus de la ligne du Metro, station Haciosman; depuis cette année, la connexion a été faite avec le Marmaray, le tunnel sous la Mer de Marmara, qui permet d’accéder à la rive asiatique d’Istanbul.
  • Nombreux bus : 24E Sariyer-Kabataş; 25G Sariyer- Haciosman Metro ; 25T Sariyer-Taksim 29C Tarabya-Kabataş ;29T Tarabya Ustu-4Levent (centre commerciaux Kaniyon,Metro) ; 40B Sariyer-Beşiktaş ; 41 Sariyer-4Levent
  • Possibilité de prendre le dolmuş (taxi collectif) ou le bateau sur le Bosphore.
  • et bien sûr, de nombreuses stations de taxi…

Le logement :

Possibilité de louer un appartement, duplex avec jardin ou maison individuelle dans des nombreuses résidences (2000$-8000$ et +++ en fonction du budget dont vous disposez) avec gardiens, jardiniers, Wi-Fi, parking, cafeteria, salle de sport. Ces résidences sont très prisées par les familles expatriées. Un des atouts des résidences est qu’il y a toujours des techniciens pour résoudre les problèmes de plomberie, d’électricité, de chauffage etc… qui sont inévitables en Turquie et qui semblent insurmontables lorsqu’on ne parle pas la langue!
À Tarabya et Ferrahevler il y a aussi la possibilité de trouver quelques maisons individuelles ou appartements hors compound. Cependant, il vaut mieux passer par des agences qui vous éviterons certains pièges, et pourront négocier avec les propriétaires des aménagements, ou des travaux. Toute chose « négociée » doit être mentionnée dans le contrat.

Un peu d’histoire :

C’est un quartier–village connu depuis l’Antiquité, grâce à ses sources d’eau sous le nom de Pharmakeon. Ce nom fut changé au 5ème siècle en « Therapia » par le patriarche Attikos. Au 19è siècle, on y trouvait les résidences des ambassadeurs dans des demeures splendides, les yalι, véritables palais sur le Bosphore :

  • Le Palais Yipsilanti, la résidence de France dans le parc de Tarabya détruit par un terrible incendie en 1913. Il en reste aujourd’hui seulement le « Chalet » qui abrite l’association « Union Française » très prisée par les francophones d’Istanbul.
  • Le Palais Muruzzi, résidence d’été de l’ambassadeur britannique, détruit par le même incendie; on raconte que dans les jours suivant ce drame, on a passé au tamis les cendres afin de retrouver les bijoux de l’ambassadrice…
  • Le palais d’été des Allemands dont le magnifique yalι blanc et ses dépendances ont été récemment restaurés
  • Le pavillon Hubert construit en 1905 par une riche famille d’industriels allemands, devenu depuis 1985, la résidence d’été des présidents de la République Turque.

Quelques photos :

install-logement-tarabya-1 install-logement-tarabya-2 install-logement-tarabya-3